Courriel Pinterest Tumblr Stumbleupon Digg Delicious Reddit

Intégrer: 123
Lien:

Sports

794 vues

Brian Gionta donne la victoire aux Canadiens de Montréal face aux Rangers (4/12/14) en prolongation 1 - 0

Publiée le 13 avril 2014 à MontrealCH à 62 vidéos S'abonner à la chaîne

Brian Gionta a écrit la dernière page de ce roman qui en contenait 82. Pour l’occasion, il a choisi une conclusion des plus théâtrales. Le capitaine a marqué le but décisif sur un tir de punition en prolongation dans un gain de 1 à 0 contre les Rangers de New York, hier, au Centre Bell.

D’un grand calme, Gionta a déculotté Cam Talbot avec une série de feintes rapides. Il a terminé le tout avec un tir du revers pour inscrire son 18e but de la saison.

Raphaël Diaz, un ancien du Tricolore, a fait trébucher Gionta en prolongation, ouvrant la porte à un tir de punition.

« Je n’ai pas une tonne de feintes dans mon répertoire, j’y vais souvent pour un tir du revers si vous regardez mes vidéos lors des tirs de barrage, a lancé Gionta avec un sourire. J’imagine que Talbot ne me connaissait pas trop. »

100 points et encore de l’espoir

Le CH a atteint plusieurs objectifs avec cette victoire contre les « Blue Shirts ». Pour la troisième fois depuis 1990, le Canadien (46-28-8) a terminé l’année avec le magique chiffre des 100 points.

Encore plus important que la centaine, le Tricolore a toujours espoir d’entreprendre les séries à Montréal. Pour y arriver, le Tricolore devra espérer une défaite du Lightning (99 points) contre les Capitals, dimanche après-midi, à Washington.

Merci à Price

Si Gionta a terminé le match sur une note dramatique, Carey Price a agi comme le grand artisan de ce triomphe. Le numéro 31 a bloqué 41 tirs pour signer sa 34e victoire et son sixième jeu blanc de l’année.

« J’avais parlé à Stéphane Waite et j’espérais finir l’année sur une bonne note afin d’entrer en séries en confiance », a résumé Price.

Il n’y a aucun doute, Price sera bel et bien prêt pour les séries.

Max Pacioretty, quant à lui, n'a pas eu le bonheur de marquer son 40e but de l'année.

Le courage de Bouillon

À l’image du Canadien il y a quelques jours à Chicago, les Rangers ont opté pour la stratégie du repos. Martin St-Louis, Ryan McDonagh et Dan Girardi ont chacun obtenu congé. Henrik Lundqvist, qui n’a jamais connu de succès à Montréal, a pour sa part regardé la rencontre dans un petit corridor à quelques mètres du vestiaire de l’équipe adverse.

Malgré les nombreux absents, les « Blue Shirts » ont dicté le ton en première période. Derick Brassard a cogné à la porte, mais il s’est fait dire non par Price.

À mi-chemin en première, Derek Dorsett a frappé sournoisement David Desharnais en plein centre de la glace. Immédiatement après le contact, Desharnais a pointé en direction de Dorsett pour lui manifester son mécontentement. L’attaquant des Rangers a reçu la visite de P.K. Subban et de Francis Bouillon.

En bon vétéran et plus habitué aux bagarres, Bouillon a invité Dorsett pour une petite valse. Le petit défenseur l’a surpris avec une bonne droite au visage. À 38 ans, Bouillon n’a rien perdu de son courage et de son esprit d’équipe.

Deux poteaux

Les visiteurs ont accéléré le rythme en deuxième en décochant 16 autres tirs vers Price. Malgré une domination de 29-17 au chapitre des tirs au but, le pointage était toujours vierge après 40 minutes.

Fin prêt pour les séries, Price a encore une fois été très bon, mais il a aussi reçu l’aide de ses poteaux en deuxième. Raphael Diaz croyait bien avoir déjoué son ancien coéquipier, mais il a touché les deux poteaux sur la même frappe.

Après une troisième période sans but, le CH a finalement eu le dernier mot en prolongation.

briangiontadonnelavictoireauxcanadiensdemontréalfaceauxrangers41214

Suggestions

Charger plus de vidéo