Courriel Pinterest Tumblr Stumbleupon Digg Delicious Reddit

Intégrer: 123
Lien:

Éducation

29 vues

L'aube des robots tueurs, documentaire complet

Publiée le 16 avril 2015 à historique à 267 vidéos S'abonner à la chaîne

Plus de 1.000 experts, dont le PDG de Tesla, Elon Musk, et le co-fondateur de Apple Steve Wozniak, appellent à interdire ces armes dotées d'intelligence artificielle.

Vers un "scénario Terminator" ? Dans une tribune publiée à l'occasion de l'IJCAI , la conférence internationale sur l'intelligence artificielle qui se tient à Buenos Aires, plus de 1.000 experts mettent en garde contre le développement de robots autonomes, capables de sélectionner et d'attaquer des cibles, sans intervention humaine.

Dans cette lettre ouverte, de grands noms de la tech comme Elon Musk, le PDG de Tesla, et Steve Wozniak, le co-fondateur de Apple,ou encore l'astrophysicien britannique Stephen Hawking appellent à interdire cette technologie qui pourrait bien constituer la "troisième révolution" dans les techniques de guerre, après l'invention de la poudre à canon et les armes nucléaires.

Marché noir et terroristes

Si les "robots tueurs" n'ont pour l'heure pas dépassé le stade de la planche à dessin, ceux-ci pourraient voir le jour sur le terrain militaire d'ici deux décennies, compte tenu des avancées rapides en matière d'intelligence artificielle. "Contrairement aux armes nucléaires", ces robots autonomes "ne nécessitent aucun matériel de base coûteux ou difficile à obtenir", soulignent les experts. "Ce ne sera qu’une question de temps avant qu’ils n’apparaissent sur le marché noir et dans les mains de terroristes, de dictateurs souhaitant contrôler davantage leur population et de seigneurs de guerre souhaitant perpétrer un nettoyage ethnique", s'alarment-ils.

Loin de condamner l'intelligence artificielle, porteuse, selon eux, de "bénéfices sociétaux", ces spécialistes mettent en garde contre une "course aux armes dotées d'intelligence artificielle" qui "ne profiterait pas à l'humanité". "L'intelligence artificielle peut contribuer, de bien des manières, à rendre les champs de batailles plus sûrs pour les humains, surtout les civils, sans pour autant créer de nouveaux outils destinés à tuer", expliquent-ils.

Pas de responsabilité légale

L'an dernier, à Genève, l'ONU s'était déjà alarmée de l'émergence de cette technologie, appelant ses diplomates lors d'un round de discussions dédié au sujet à "prendre des actions préventives afin de s'assurer que la décision de mettre fin à une vie reste sous contrôle de l'Homme".

Dans son rapport sur la protection des civils dans les conflits armés publié en novembre 2013, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon attirait l'attention sur la question de la compatibilité d'une telle technologie avec le droit international et les droits de l'Homme. "Est-ce moralement acceptable de déléguer des décisions sur l'usage de la force léthale dans de tels systèmes ?, s'interrogeait-il alors. Si leur usage se traduit par un crime de guerre ou une violation des droits de l'Homme, qui sera légalement responsable ? Si la responsabilité ne peut pas être déterminée comme le requiert le droit international, est-ce légal ou éthique de déployer de telles armes ?"

L'idée de robots autonomes, qui offriraient un avantage certain sur l'adversaire sans pour autant engager de vies humaines sur le terrain, n'est pas sans séduire les systèmes de défense occidentaux. Ces derniers redoutent également que la Chine ne se saisisse de cette technologie et les devance.

Le Pentagone est ainsi l'un des plus grands soutiens de la recherche robotique et l'un de ses think-thanks, le Bureau de la Recherche Navale, a accordé en 2013 une bourse de 7,5 millions de dollars à des chercheurs de grandes universités américaines - parmi lesquelles Yale, Brown et Georgetown - afin de réfléchir à la manière d'enseigner à ces robots la différence entre le bien et le mal. Pour l'heure, aucun cadre juridique adapté n'a été défini quant à l'usage de cette technologie. "C'est maintenant qu'il faut agir", martèle Ban Ki-Moon, "avant que la technologie ne se développe et prolifère".

plusde1000expertsdontlepdgdeteslaelonmusketlecofondateurdeapplestevewozniakappellentàinterdirecesarmesdotéesdintelligenceartificielleversunscénarioterminatordansunetribunepubliéeàloccasiondelijcailac

Suggestions

Charger plus de vidéo