Courriel Pinterest Tumblr Stumbleupon Digg Delicious Reddit

Intégrer: 123
Lien:

Nouvelles & politique

5,199 vues

Grande assemblée publique MMF SPQ libre SSJB 2009

Publiée le 8 octobre 2009 à LacasseVideo à 48 vidéos S'abonner à la chaîne

Grande assemblée publique
L’avenir du Québec passe par les études supérieures en français
Lundi, 19 octobre, 19 heures
Maison Théâtre
245 rue Ontario Est
Plus de 50% des étudiants allophones s’inscrivent au cégep anglais.
70 % des emplois créés d’ici 2016 exigeront au minimum une formation
collégiale.
+++
Selon l’Office de la langue française, la langue des études pertinentes
à l’exercice d’un métier ou d’une profession a un lien indéniable
avec la langue utilisée ensuite au travail.
À Montréal, parmi les immigrés allophones qui ont fait leurs études
pertinentes en anglais, 51% travaillent principalement en anglais,
20% en français et 22% à égalité en anglais et en français.
L’Office a confirmé aussi le lien entre langue de travail et adoption
d’une nouvelle langue d’usage à la maison. Parmi les travailleurs allophones
qui travaillent en anglais et qui ont adopté le français ou l’anglais à la maison,
près de 90% ont choisi l’anglais.
+++
Les trois universités anglophones reçoivent 27% des subventions normées,
alors que les Québécois de langue maternelle anglaise ne représentent
que 8,2 % de la population.
À Montréal, les deux universités anglophones, McGill et Concordia,
comptent environ 57% des professeurs.
+++
Étudier au cégep en anglais, c’est fréquenter l’université anglaise,
travailler en anglais, élever ses enfants en anglais, bref s’angliciser.
Étudier en français, c’est écouter la radio et regarder la télévision,
lire les journaux, les revues et les livres, fréquenter les salles de cinéma,
de théâtre et de spectacle francophones. L’avenir de la culture francophone
en Amérique passe par la fréquentation des cégeps francophones.
Étendre la loi 101 au cégep hausserait la proportion d’allophones
qui font leurs études collégiales et universitaires en français, qui travaillent
en français, et qui adoptent le français comme langue au foyer, contribuant
au renouvellement de la majorité francophone.
Au programme
Bernard Landry
Charles Castonguay
Jean-Claude Germain
Mario Beaulieu
Rachel Chagnon (SPUQ)
Akos Verboczy (Commissaire la CSDM)
Animateur : Marc Laviolette
Lundi, 19 octobre, 19 heures
Maison Théâtre 245 rue Ontario Est

Normand Lacasse, photographe vidéo SSJB LacasseVidéo

ssjbmmfspqlibregrandeassembléepubliquequébecfrançais19octobre2

Suggestions

Charger plus de vidéo