Courriel Pinterest Tumblr Stumbleupon Digg Delicious Reddit

Intégrer: 123
Lien:

Nouvelles & politique

11,500 vues

Tsunami au japon (Kamaishi) mars 2011

Publiée le 11 mars 2011 à culturelles à 4582 vidéos S'abonner à la chaîne

A devastating six-metre-high tsunami sweeps into the port city of in north-east Japan following an earthquake of up to 8.9 magnitude
Un très violent séisme de magnitude 8,9 s'est produit vendredi au large des côtes Nord-Est. Dans un premier temps évalué à 7,9, le tremblement de terre initial, qui s'est produit à 14 h 46 (6 h 46 à Paris) à une profondeur de 24,4 km à 130 kilomètres à l'est de Sendai, sur l'île de Honshu, a été ressenti jusqu'à Pékin, à 2 500 kilomètres à l'ouest, et a été suivi de répliques. Selon un bilan provisoire établi par la police, 310 morts et 350 disparus ont été recensés. D'après l'agence de presse Jiji, 200 à 300 corps ont été retrouvés sur une plage près de Sendai, où un bateau transportant 100 personnes a disparu. Un train de passagers reliant Sendai à Ishinomaki est aussi porté disparu. Toujours à Sendai, une forte explosion a frappé un complexe pétrochimique. Des images diffusées à la télévision ont montré des flammes gigantesques dévastant l'installation. Les médias évoquent de nombreux blessés dans tout l'archipel. Un barrage s'est rompu dans la préfecture de Fukushima (nord-est) et des maisons ont été emportées, a rapporté l'agence Kyodo.

Ce séisme serait, selon les sismologues, le plus violent dans le pays depuis 140 ans. Pour l'agence météorologique japonaise, il s'agirait même du tremblement de terre le plus fort jamais enregistré au Japon. À Tokyo, à quelque 380 kilomètres de distance de l'épicentre, les gratte-ciel, construits sur des structures parasismiques spéciales, ont tangué pendant plus de deux minutes. Un toit s'est effondré sur un bâtiment du centre de Tokyo où six cents étudiants participaient à une cérémonie de remise de diplômes, faisant de nombreux blessés, selon les pompiers et les médias. Dans les bureaux et les habitations, des objets ont chuté des étagères, les ascenseurs ont été stoppés automatiquement, tandis que des millions de personnes se précipitaient dans les rues. Dix incendies ont été signalés dans la capitale. L'aéroport international de Narita, situé à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Tokyo, a été évacué.

Transports interrompus

Plusieurs localités nippones ont été frappées par des tsunamis plus ou moins importants. Ainsi, les médias ont signalé un tsunami de 10 mètres à Sendai, une ville située dans la préfecture de Miyagi. La piste de l'aéroport de cette ville portuaire a été totalement inondée. De même, le parking du gigantesque complexe de loisirs Tokyo Disney Resort (Disneyland), dans la préfecture de Chiba, à quelques kilomètres de Tokyo, est également sous les eaux. La télévision a aussi diffusé des images de la ville de Kamaichi, touchée par un tsunami moins important. On y voit des bateaux, des voitures et des camions flottant sur l'eau.

Dans une bonne partie du pays, les transports aériens et ferroviaires ont été interrompus. Le ministère de la Défense a dépêché ses forces navales vers la zone sinistrée. Le gouvernement fait de son mieux pour coordonner les secours et les opérations de sauvetage, "en prenant comme hypothèse que ce tremblement de terre a fait des dégâts considérables", a affirmé aux journalistes le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano.

tsunamiearthquaketremblementterrekamaishijapanjaponmortdeathdead